Publiés récemment

NON à la dissolution de l’Université de Saint-Etienne dans celle de Lyon

Le débat public sur la dissolution de l’université Jean Monnet dans l’université de Lyon est enfin lancé depuis quelques semaines tout le monde médiatique...

Destination Roanne, 100 euros remboursés

Dans le cadre du fonds communautaire d’aides aux entreprises en difficulté, une action ciblée en faveur des acteurs du tourisme et de la restauration...

Les futures Halles Biltoki n’ouvriront pas avant le printemps prochain

La Covid 19 n'a sûrement rien arrangé à l'affaire. Plusieurs chantiers stéphanois emblématique sont plus ou moins à l'arrêt. On sait désormais que les...

Les discothèques resteront fermées jusqu’en septembre

Le gouvernement interdit l'ouverture des discothèques et établissements de nuit avant septembre Ils sont nombreux à espérer depuis plusieurs semaines, pouvoir à nouveau ouvrir leurs...

Déconfinement: Bar, pub, discothèque, resto, cinéma… C’est pour quand?

La situation se complique pour certains entrepreneurs et employés

Pendant quelque temps, la mesure annoncée en grande pompe par le gouvernement pour venir en aide aux entrepreneurs en difficulté, était la bienvenue. Puis la réalité a repris ses droits et pour certains, la réponse résonne encore comme une bonne blague. Nombreux sont les professionnels qui se sont vus refuser ces fameux crédits, en principe garantis par l’État. Car nombreuses sont les banques qui n’ont pas joué le jeu, malheureusement.

Quoi qu’il en soit. Ces employés et chefs d’entreprises sont des milliers à attendre qu’une date de reprise d’activité soit annoncée par le gouvernement, afin qu’eux aussi puissent limiter la casse.

Prenant l’exemple d’un restaurateur

En lui demandant d’augmenter la distance entre ses tables pour garantir un meilleur respect des mesures de sécurité barrières, il est évident que cela revient à une perte de sa surface d’accueil et par conséquent, de ses revenus.

Quant aux charges fixes, les factures continuent de s’accumuler au fur et à mesure des semaines passées en l’absence complète ou partielle d’activité. Là aussi, les assurances ne pourraient-elles pas mieux jouer leur rôle d’assurance envers leurs assurés?

Le chômage partiel est une solution à court terme, sur du long terme ça risque fort de se compliquer.

1

SadSad

0

J'aimeJ'aime

0

HahaHaha

0

WowWow

0

AngryAngry

Merci !!!

Publiés récemment

NON à la dissolution de l’Université de Saint-Etienne dans celle de Lyon

Le débat public sur la dissolution de l’université Jean Monnet dans l’université de Lyon est enfin lancé depuis quelques semaines tout le monde médiatique...

Destination Roanne, 100 euros remboursés

Dans le cadre du fonds communautaire d’aides aux entreprises en difficulté, une action ciblée en faveur des acteurs du tourisme et de la restauration...

Les futures Halles Biltoki n’ouvriront pas avant le printemps prochain

La Covid 19 n'a sûrement rien arrangé à l'affaire. Plusieurs chantiers stéphanois emblématique sont plus ou moins à l'arrêt. On sait désormais que les...

Les discothèques resteront fermées jusqu’en septembre

Le gouvernement interdit l'ouverture des discothèques et établissements de nuit avant septembre Ils sont nombreux à espérer depuis plusieurs semaines, pouvoir à nouveau ouvrir leurs...

Jobs From Mega emploi ®

error: Le contenu est protégé.